Dune - Sagesse d'une œuvre de SF

novembre 2, 2021 - Temps de lecture: ~1 minute

Le mystère de la vie n'est pas un problème à résoudre, mais une réalité à vivre. On ne peut comprendre un processus en l'interrompant. Il faut suivre le cheminement du processus. Il faut le rejoindre et cheminer avec lui.


Tous à Zanzibar, même si c'est fini!!!

juin 25, 2021 - Temps de lecture: 4 minutes

Issu du "projet" Zanzibar, atelier d'écriture collaboratif avec pour curatrices et curateurs des personnes comme Catherine Dufour, Alain Damasio, Norbert Merjagnan et d'autre fines plumes de la scène SF/Fantasy française, ce zanzimooc deuxième itération est une merveille de recueil de nouvelles, disponible gratuitement en PDF ou pour 11€ en version papier. Je recommande cette dernière, superbe tant un travail énorme est fait sur la typographique et même la typoétique, grand dada de monsieur Damasio notamment.

Extrait de la première nouvelle, L'appât aux innocents, d'Axel Magnan

"Adam marchait sur le chemin de l’école en fredonnant avec l’enthousiasme qui caractérisait les enfants humains. Il entendit Lys-Banane-Poire-Rouille longtemps avant de la voir. La petite bois-herbe-rouille piétinait lourdement sur ses pédoncules colorés.

«Coucou, Bois-Fraise-Bois-Poire, comment vas-tu?» demanda Lys-Banane.

Le traducteur d’Adam convertissait en mots les odeurs émises par les bois-herbe-rouille, mais les noms propres restaient tels qu’il les épelait maladroitement, en associant une odeur aux lettres utilisées par les humains.

«Coucou Lys-Banane-Poire-Rouille, ça va! Attends! Attends! Il faut que je te raconte ce que mon grand frère m’a dit!» s’époumona l’enfant, pendant que son traducteur produisait les molécules odorantes qui transmettraient ses mots, mais aussi ses émotions, à son amie."

Moi, ça me parles direct, des entames de ce genre !!!!

Puisque les machines font tout le boulot - Zanzimooc 2


La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio - extrait

octobre 21, 2020 - Temps de lecture: ~1 minute

"Qu’il pleuve ou qu’il vente, de jour comme de nuit, je me suis efforcé d’affûter la lame du temps et de m’en servir, qui plus est, pour tailler une encoche sur mon bâton de marche - de me tenir debout en ce point de rencontre de deux éternités, le passé et l’avenir, qu’est très exactement le présent. Et de marcher sur ce fil."


La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio - extrait

octobre 21, 2020 - Temps de lecture: ~1 minute

"J'avais longtemps cru que je tenais à eux mais, comment dire ? aujourd'hui ce n'était plus vraiment ça : c'était plutôt qu'ils tenaient en moi. Ils me peuplaient, ils habitaient mon bivouac d'os et de nerfs. A chaque pas qu'ils faisaient, à chaque mot échangé, chaque petit geste discret, ils élargissaient ma flaque intérieure d'autant, ils en prolongeaient la surface tissée. Le simple fait de les imaginer pouvoir mourir avait redonné à leur présence une lueur.

Après la mort de Sveziest, je m'étais juré ça : de ne plus jamais oublier qu'ils pourraient ne plus être là demain. Les conséquences de ce petit serment furent prodigieuses pour l'acuité avec laquelle je recevais ce qu'ils étaient. Je découvris une nouvelle intensité — celle que la conscience effilée d'être accoudé chaque jour au parapet branlant de la mort donne. J'étais à nouveau émerveillable."

) Sov Strochnis le scribe